Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FAQ

26 Avril 2011, 15:24pm

Publié par VASSEUR SANDRINE

AQUILA S&F ESSAYE de répondre aux questions que vous vous posez.

Vous utilisez quotidiennement échelles, escabeaux, plateformes...?

Quelle est la législation en vigueur sur les travaux en hauteur ?

Les thèmes des questions les plus fréquentes sont classés par catégorie, vous trouverez les réponses associées à chacune d'entre elle en cliquant sur le thème.

Si vous ne trouvez pas la réponse à la question, ou si vous souhaitez obtenir un complément d'information utilisez le formulaire d'information situé dans la rubrique FAQ ou adresser nous un e-mail

 

AQUILA S&F  vous répondra dans les plus brefs délais et vous contribuerez ainsi à être toujours plus performant dans notre activité comme dans le bon usage des outils et équipements.

Merci pour votre participation.

 


SITES PARTENAIRES DANS CE DOMAINE

Dictionnaire en ligne

Vous vous posez des questions sur les EPI ?
Quels sont les différents types de gants ?
Que signifient les pictogrammes sur l'étiquette de mon blouson ?
Qu'est-ce que le "Interchange System Plus" ?...
Autant de questions auxquelles nous nous efforçons de vous apporter ici une réponse.Consultez notre répertoire de FOIRES aux QUESTIONS

Un dossier FAQ : disponible sur le site ICI

Voir les commentaires

Délégation de pouvoir

24 Avril 2011, 20:52pm

Publié par VASSEUR SANDRINE


DELEGATION DE POUVOIR




CRITERE DE VALIDITE :

Pour être valable, une délégation de pouvoirs doit répondre à des conditions strictes. Sinon, en cas d’infraction aux règles d’hygiène et de sécurité, la responsabilité du chef d’entreprise ne pourra pas être écartée. L’âge et l’ancienneté du salarié qui reçoit la délégation sont désormais des critères à prendre en compte.
Rôle de la délégation de pouvoirs
La délégation de pouvoirs permet à un employeur de confier à une personne la mission de veiller personnellement à l'application des consignes d’hygiène et de sécurité. Il lui transfère ainsi ses pouvoirs, avec les moyens nécessaires pour remplir cette mission, mais aussi les responsabilités qui vont avec.
Critères de validité
Celui auquel l'employeur délègue une partie de ses responsabilités doit avoir les compétences (connaissances techniques) et l’autorité suffisantes (pouvoir hiérarchique, notamment).
Mais ce n’est pas tout : encore faut-il que le salarié ne soit pas trop jeune et inexpérimenté.
ATTENTION : Bien que la loi ne l’impose pas, nous vous conseillons vivement de rédiger un écrit pour mettre en place une délégation de pouvoirs.
 
Exemple :
Un inspecteur du travail contrôle le chantier de construction d’un centre commercial. Il constate :
  • que certains équipements de travail sont stockés ou utilisés dans des conditions n’assurant pas leur stabilité ;
  • que des salariés travaillent en hauteur sans protection suffisante.
 
Pour écarter sa responsabilité, le dirigeant de l’entreprise, présent lors du contrôle, se « retranche » derrière la délégation de pouvoirs donnée au chef de chantier.
Or, les juges constatent que cette délégation a été consentie à un salarié qui était âgé de 21 ans lors de la signature de la 1ère délégation, moins d’un an après son entrée dans l’entreprise. Selon eux, ce salarié, bien que chef de chantier, ne disposait alors pas d’une compétence et d’une autorité suffisantes. La délégation de pouvoirs n’était donc pas valable et l’entreprise, comme son dirigeant, ont été condamnés chacun à 4.500 euros d’amende pour infractions à la réglementation relative à l’hygiène et à la sécurité des travailleurs. 
 
Cour de cassation, chambre criminelle, 8 décembre 2009, n° 09-82183 : une délégation de pouvoirs ne doit pas être consentie à un salarié trop jeune et inexpérimenté)
 
 

Mise à jour : 24/04/2011









La délégation de pouvoirs en matière de risques professionnels

La délégation de pouvoirs est un acte juridique qui permet au dirigeant de droit ou de fait de transférer une partie de ses pouvoirs à un subordonné, ce dernier devant être pourvu de l’autorité, de la compétence et des moyens nécessaires.


Qu’est ce que la délégation de pouvoirs ?

La délégation de pouvoirs est un acte juridique qui permet au dirigeant de droit ou de fait (le déléguant) de transférer une partie de ses pouvoirs à un subordonné (le délégataire), ce dernier devant être pourvu de l’autorité, de la compétence et des moyens (aussi financiers) nécessaires.
Conséquence, le délégataire devient responsable pénalement au lieu et place du déléguant.

Dans quels types d’entreprises ou d’organisations se pratique le plus souvent la délégation de pouvoirs ?

Incontournable dans les organisations multi-sites telles que les agences bancaires, chaînes de magasins, grandes enseignes de bricolage, groupes automobile etc, la délégation de pouvoirs s’impose immédiatement dans une structure, publique ou privée dont la spécificité n’autorise pas le dirigeant à assurer lui-même le respect de la réglementation de la sécurité au travail.

La délégation de pouvoirs peut-elle être considérée comme un outil de gestion à part entière de l’organisation de l’entreprise ou du service ?

Certainement, et c’est d’autant plus vrai que l’absence de délégation de pouvoirs peut-être considérée par le juge comme une faute susceptible d’engager la responsabilité du chef d’entreprise au regard de l’absence de prévention des risques d’infractions aux règlements. (Pourvoi N°84-94274)

La délégation de pouvoirs doit-elle revêtir une forme particulière ?

En principe non, mais, précise et limitée à certains domaines dans son champ et dans le temps, il est vivement recommandé pour des raisons d’administration de la preuve, de procéder impérativement par écrit -

Qu’en est-il de l’acceptation par le délégataire ?

La délégation de pouvoirs se doit d’être certaine et exempte d’ambiguïté, par conséquent et pour la même raison, il est juridiquement recommandé que l’acceptation du délégataire soit précisément formalisée par écrit, surtout en cours d’exécution du contrat de travail.

D’autres domaines de responsabilités peuvent-ils être délégués ?

Le principe de la délégation de pouvoirs est applicable à de multiples domaines de l’entreprise, par exemples, en matière de gestion du personnel, d’environnement etc…


Mise à jour : 6/01/2011




Une délégation de pouvoirs, est un acte juridique par lequel une
autorité (le délégant) se dessaisit d'une fraction des pouvoirs qui lui sont conférés et les transfère à une autorité subordonnée (le délégataire). Le délégataire assume alors les obligations et les responsabilités liées aux pouvoirs qui lui ont été délégués, aussi, en cas de manquement à une obligation pénalement sanctionnée, le délégataire sera-t-il responsable en lieu et place du délégant.

La délégation de pouvoirs définit une relation contractuelle entre le délégant (celui qui délègue) et le délégataire (celui à qui on délègue la responsabilité).

 

En droit du travail :  (source Wikipédia)

Pour comprendre la problématique de la délégation de pouvoir, notamment dans le domaine de la santé et la sécurité au travail, il faut d'abord avoir conscience de l'étendue de la responsabilité du chef d'entreprise.Bien que loi no 76-1106 du 6 décembre 1976 (JO 7 déc.) ait introduit, dans l'article L. 263-2 du Code du travail, une disposition visant à ce que seule la « faute personnelle » du chef d'entreprise puisse engager sa responsabilité, la jurisprudence de la Cour de cassation a persisté depuis à considérer le chef d'entreprise comme responsable même lorsque le manquement à la réglementation est le fait d'un de ses préposés. L'absence physique (Cass. crim., 2 oct. 1979), l'incompétence technique(Cass. soc., 1er juin 1983) du chef d'entreprise ne suffisent pas à l'exonérer de cette responsabilité. Refusant de revenir sur la règle de responsabilité de principe du chef d'entreprise, La Cour de cassation, pour maintenir les mêmes principes en intégrant la règle énoncée depuis 1976 par l'article L 263-2, a considéré comme une "faute personnelle" le fait pour le chef d'entreprise de n'avoir pas tout mis en œuvre pour veiller au respect des règles applicables, au besoin par une délégation de pouvoir.

La jurisprudence a, par contre, admis la possibilité pour le chef d'entreprise de déléguer tout ou partie de ses pouvoirs. La Cour de cassation a posé depuis longtemps les principes de la délégation de pouvoir. On peut citer un arrêt de la chambre criminelle de la Cour de cassation du 28 juin 1902 :« ... La loi ne peut s'entendre que comme faisant peser la responsabilité pénale de chaque infraction aux mesures qu'elle prescrit sur le chef immédiat et effectif du service où elle s'est produite ; d'où il suit que, si le chef d'industrie doit, à ce titre, être tenu pour pénalement responsable, comme étant l'auteur des contraventions commises dans les parties de l'entreprise qu'il administre directement, la responsabilité pénale de celles qui se produisent dans ceux de ses services dont il a délégué la direction pèse au même titre sur le directeur, gérant ou préposé qui l'y représente comme chef immédiat, avec la compétence et l'autorité nécessaires pour y veiller efficacement à l'observation des lois. » (Cass. crim., 28 juin 1902, Bull. crim., no 237, p. 425).Les principes posés dans cet arrêt sont, depuis, repris avec une grande constance. On peut citer par exemple un arrêt de la chambre criminelle de 1968 : « Le chef d'entreprise ne peut être exonéré de sa responsabilité que s'il démontre que l'infraction a été commise dans un service dont il a confié la direction et la surveillance à un préposé désigné par lui et pourvu de la compétence ainsi que de l'autorité nécessaires pour veiller efficacement à l'observation des dispositions en vigueur. » (Cass. crim., 13 nov. 1968, no 68-92.659, Bull. crim., no 297, p. 717)

Il convient de veiller à ne pas réduire la délégation de pouvoir à une délégation de responsabilité. Il n'est pas possible de s'exonérer de sa responsabilité pénale sans déléguer les pouvoirs qui permettent le respect de la loi. Le transfert de responsabilité est une conséquence de la délégation de pouvoir, l'expression "délégation de responsabilité" souvent utilisée est trompeuse car cette notion n'a pas d'existence autonome. Précisons également que si la délégation de pouvoir valide, c'est-à-dire faite par un délégant à un délégataire doté de l'autorité et de moyens nécessaires à l'exercice du pouvoir, produit un effet radical de transfert de responsabilité, cela ne signifie pas forcément que le chef d'entreprise délégant soit à l'abri de toute poursuite , la responsabiltié du délégataire n'excluant pas nécessairement la co-responsabilité ou la complicité du délégant.

 



Modèle de délégation de pouvoirs en matière de sécurité et d’hygiène au travail
- à titre informatif uniquement

Précisions :
Il n’est pas nécessaire que la délégation soit nominative mais elle doit être exempte d’ambiguïté. Il sera cependant préférable de l’annexer au contrat de travail de l’intéressé comme nous vous le proposons dans notre exemple.

Il est important de ne consentir de délégation qu’à une seule personne par chantier.

[ANNEXE AU CONTRAT DE TRAVAIL

DE Melle/Mme/M. X  AVEC LA SOCIETE Z]

DELEGATION DE POUVOIRS ET DE RESPONSABILITE EN MATIERE DE SECURITE ET D’HYGIENE AU TRAVAIL

Il est convenu que Melle/Mme/M. Y, en sa qualité de dirigeant de la société Z, délègue tous ses pouvoirs en matière de sécurité et d’hygiène au travail à Melle/Mme/M. X.

Il est reconnu que Melle/Mme/M. X dispose de toutes les compétences techniques et juridiques nécessaires à cette délégation.

Melle/Mme/M. X, de par sa fonction, dispose de toute l’indépendance, toute l’autorité et de tous les moyens nécessaires pour veiller efficacement au respect de la législation et de la réglementation en vigueur en matière de sécurité et d’hygiène au travail. Dès lors Melle/Mme/M. Y s’engage à ne pas exercer de contrôle permanent en la matière.

Pour se faire, M. X dispose des moyens financiers et disciplinaires nécessaires à la stricte et constante application de la législation et de la réglementation en vigueur.

De par cette délégation de pouvoir, il est aussi reconnu que Melle/Mme/M. Y est exonéré(e) de toute responsabilité pénale pour les infractions à la législation du travail et/ou en cas d’accident.

«Melle/Mme/M. X»          « Melle/Mme/M. Y»

« Bon pour accord               Bon pour accord





Mise à jour : le 15/11/2010
 


Voir les commentaires

Fiches de postes

24 Avril 2011, 19:55pm

Publié par VASSEUR SANDRINE

FICHE DE POSTE




Un site bien détaillé à consulter : BOSSON FUTE

Mise à jour : 24/04/2011

Voir les commentaires

Cordes

24 Avril 2011, 19:41pm

Publié par VASSEUR SANDRINE

CORDE


     
corde BEAL : 10.2 mm

C'est le diamètre de la nouvelle corde DIABLO 10.2 mm UNICORE.

Récompensée aux ISPO Awards .

Jusqu’alors réservée aux cordes semi statiques, la technologie Unicore est désormais disponible sur une corde dynamique outdoor BEAL : la DIABLO 10,2 mm.



 

BEAL a réussi à solidariser suffisamment l’âme et la gaine de cette corde dynamique pour limiter très largement les mouvements entre ces 2 parties, la rendant ainsi durablement plus compacte.







  


Retrouvez plus d'nfo :



Màj : 24/04/2011


 

 




La corde fait partie des Equipements de Protection Individuelle de catégorie 3, au même titre que les harnais et les éléments destinés à relier la personne à la structure.

On peut comparer la corde à un gilet pare-balles ou à un détendeur de plongée, la défaillance de l’élément signifie la mort, on comprend alors toute l’importance de sa bonne utilisation, mais aussi de la mise en place d’un bon système de gestion et de contrôle.

Cette gestion est obligatoire lorsqu’on met à disposition un Equipement de Protection Individuelle à usage collectif et elle doit être mise en place par une personne qualifiée ou expérimentée qui contrôlera et entretiendra régulièrement le matériel mis à disposition.


INFO + sur le site BEAL : http://www.bealplanet.com/portail-2006/index.php?page=vend_epi&lang=fr

Question de marquage ?

Comme l’exige la directive européenne 89/686/CEE (n°L399/18) et les Normes Européennes, chaque EPI vendu doit être muni d’une notice d’utilisation et pour les cordes, d’un marquage bout de corde à chaque extrémité.

Lors de la vente d’une section de corde découpée issue d’une bobine, vous procédez à la modification d’un EPI, et vous devez vous conformer à la Norme EN 365.

Ainsi il vous faudra dupliquer les indications présentes sur la bobine sur chaque bout de la section de corde (en adaptant la longueur) et fournir au client la notice d’emploi, obligatoire, de la corde découpée.

 

Extrait de la Directive Européenne 89/686/CEE (n° L399/18) - Annexe II : Exigences essentielles de santé et de sécurité paragraphe 1.4 Notice d’information du Fabricant:
« La notice d’information établie et délivrée obligatoirement par le fabricant avec les EPI mis sur le marché doit contenir, les nom et adresse du fabricant et/ou de son mandataire établi dans la Communauté […]. La notice d’information doit être rédigée de façon précise, compréhensible, et au moins dans la ou les langues officielles de l ’État membre destinataire. »

 

Marquage des Cordes Dynamiques :

Extrait de la Norme EN 892 – Chapitre 7 : Marquage :
« Les cordes doivent être munies aux deux extrémités de bandelettes d’une largeur maximale de 30 mm.
Le marquage de ces bandelettes doit être clair, et doit contenir au moins les informations suivantes :
a) le nom ou la marque du fabricant, de l'importateur ou du fournisseur ;
b) le symbole graphique correspondant, tel que spécifié ci-dessous :
pour une corde à simple –    pour une corde à double –     pour une corde jumelée »

Extrait de la Directive Européenne 89/686/CEE (n° L399/18) :
c) « le marquage « CE XXXX fabricant type » où XXXX est le numéro de l’organisme notifié intervenant dans le contrôle de fabrication,
d) la date de fabrication et/ou la date de péremption pour les EPI sujet à vieillissement. 
»

Marquage des Cordes Semi-statiques :


Extrait de la Norme EN 1891 – Chapitre 6 : Marquage :
« Les deux extrémités des cordes tressées gainées à faible coefficient d'allongement doivent être munies de bandelettes extérieures sur lesquelles figure le marquage suivant :
a) la lettre A pour les cordes de type A ou la lettre B pour les cordes de type B suivie de l'indication du diamètre en millimètres […], par exemple : A11,0 ; B9,2 ;
b) le numéro de la présente norme européenne (EN 1891).
 »

Extrait de la Norme EN 365 – Chapitre 4.8 : Marquage :
c) « le nom du fabricant,
d) le numéro de lot de production du fabricant ou le numéro de série, ou tout autre moyen de traçabilité ;
e) le numéro et l’année du document auquel l’équipement est conforme ;
f) un pictogramme ou autre méthode enjoignant aux utilisateurs de lire le mode d’emploi. 
»
Selon la Norme EN 365, un EPI ne peut être en aucun cas modifié sauf préconisation explicite du fabricant :
Norme EN 365 - Paragraphe 4 : Exigences - Point 4.2 : Mode d’emploi:
« La notice doit contenir […] un avertissement précisant que toute modification de l’équipement ou toute adjonction à l’équipement ne peut se faire sans l’accord préalable écrit du fabricant, et que toute réparation doit être effectuée conformément aux modes opératoires du fabricant »
Ainsi, la découpe d’une bobine de corde en plusieurs sections constitue une modification de cet EPI, qui doit être autorisée clairement dans la notice de la dite bobine, par le fabricant.
Aussi la Société Beal précise dans sa notice d’utilisation, fournie avec les bobines de cordes dynamiques et semi-statiques, qu’il est possible de modifier une corde Beal, par la découpe de cette dernière en plusieurs longueurs, sous réserve que le report des marquages, à chacune des extrémités de la section, soit fait en conformité avec les exigences précédemment citées
Notice d’utilisation d’une corde dynamique ou semi-statique Beal - Paragraphe : Entretien:
« Si une corde est découpée en plusieurs longueurs, reporter à chaque extrémité les marquages de bout de corde. »

Savoir dérouler une corde : 
Les cordes sont souvent livrées en bobine de grande longueur, et il va parfois être nécessaire de prélever une ou plusieurs longueurs de corde.

Mais avant toute chose, il va falloir dérouler la corde.

Pour cette opération, il est préférable d’être deux :
L’un passe un tube à l’intérieur de la bobine, et l’autre, pendant que le premier maintient chaque extrémité du tube, déroule la corde et la pose en vrac.

II est important que la corde ne soit pas lovée, mais toujours disposée en vrac pour éviter les torons et donc une usure prématurée.

N.B. : Avant toute utilisation d’une corde semi-statique, il est nécessaire de rétracter la corde pour obtenir sa longueur exacte. Pour cela, il est préférable de tremper la corde et de la faire sécher (en bobine) afin qu’elle durcisse moins.

Voir la vidéo Béal : http://www.beal-services.info/index3.php?categorie=cat_6

 

Comment mesurer une corde : Mesurer pour couper ou vérifier la longueur

Mesurer une corde sans mesureur est une opération délicate, car la mesure n’est jamais très précise.
Il est conseillé cependant de plier sa corde en quatre, afin de pouvoir mesurer seulement le 1/4 de la corde.
Multipliez votre résultat par 4, et vous obtiendrez à peu près la longueur de votre corde.

Ex. : Vous voulez vérifier que votre corde fait bien 60m.
Pliez votre corde en deux, puis repliez encore un des brins en deux et mesurez la longueur de ce brin.
Il représente environ 1/4 de la corde.
Si votre corde mesure effectivement 60m, le brin devrait mesurer 15m.

Si on cherche à obtenir deux cordes de même longueur :
Dans ce cas, il ne faut pas utiliser de mètre, il faut procéder par dédoublement de la corde.

Ex. : Vous avez une corde de 100m et vous désirez 2 x 50m. Regroupez les deux extrémités, tirez ensemble les 2 brins de corde jusqu’à arriver au milieu, puis coupez la corde au centre.
Dans le cas où ce ne serait pas possible (60 & 40m), mesurez 10m, dupliquez 6 fois et mettez un repère à 60m.
Vérifiez qu’il reste bien 40m et coupez la corde à la marque.

Voir la vidéo Béal : http://www.beal-services.info/index3.php?categorie=cat_6

Identifier une corde : 



Voir la vidéo Béal : http://www.beal-services.info/index3.php?categorie=cat_6

 

Stockage d'une corde :

 

 

Voir la vidéo Béal :http://www.beal-services.info/index3.php?categorie=cat_6

 

Entretien des cordes :
Pour laver une corde, il est nécessaire de tremper la corde dans une eau claire et tiède (inférieur à 30°C) et d’utiliser un détergent non-agressif (type savon de Marseille liquide, lessive pour textiles délicats ou le Beal Rope Cleaner), brossez éventuellement avec une brosse synthétique (ou le Beal Rope Brush).

Pour laver en machine, glisser la corde en vrac à l’intérieur d’une taie d’oreiller ou un sac en toile et lavez à moins de 30°C en position lavage délicat.

Ne jamais utiliser de nettoyeurs sous pression qui font pénétrer les impuretés (ex : grains de sable) et coupent les fibres.

Le séchage se fait à l’ombre, à l’écart de toute source de chaleur (séchage à l’air libre de préférence).

Voir la vidéo Béal :http://www.beal-services.info/index3.php?categorie=cat_6

Résorber le glissement de gaine : 
Si éventuellement dans des conditions particulières, comme un usage intensif en moulinette sur structure artificielle ou lors d’utilisation dans des lieux particulièrement humides, un glissement de gaine s’est produit, il va être nécessaire de résorber le glissement de gaine.

La résorption du glissement de gaine va consister à simplement faire glisser le surplus de gaine aux extrémités, puis à le supprimer.

Cela consiste à couper la corde à l’aide de ciseaux sur une des extrémités, puis à tirer le surplus de gaine en partant du milieu par exemple.

Une fois la gaine tirée à l’extérieur, coupez à chaud le bout de la corde pour ressouder l’âme et la gaine. (Il peut être nécessaire de renouveler cette opération sur l’autre extrémité)

Voir la vidéo Béal :http://www.beal-services.info/index3.php?categorie=cat_6

 

Durée de vie : (info Beal )
DURÉE DE VIE DES CORDES SEMI-STATIQUES BEAL

Durée de vie = durée de stockage avant première utilisation + durée d’utilisation.
• La durée de vie dépend de la fréquence et du mode d’utilisation.
• Les sollicitations mécaniques, les frottements, les U.V. et l’humidité dégradent peu à peu les propriétés de la corde.
• Noter qu’à l’usage, une corde grossit donc perd jusqu’à 10% de sa longueur.
• Durée de stockage : dans de bonnes conditions de stockage, ce produit peut être entreposé pendant 5 ans avant première utilisation sans affecter sa future durée d’utilisation.

Durée d’utilisation :
- utilisation quotidienne et intensive : 6 mois
- utilisation quotidienne et d’intensité moyenne : 1 an
- utilisation hebdomadaire et intensive : 1 an
- utilisation hebdomadaire et d’intensité moyenne : 2 ans
- utilisation quotidienne par périodes et d’intensité moyenne : 3 ans
- quelques utilisations dans l’année d’intensité moyenne : 5 ans
- utilisation très occasionnelle de faible intensité : 10 ans.

Attention : Ce sont des durées d’utilisation indicatives.
Une corde peut être détruite à sa première utilisation.
C’est le contrôle qui détermine si le produit doit être mis au rebut plus vite.
Entre les utilisations, un stockage approprié est essentiel.
Le temps d’utilisation ne doit jamais dépasser 10 ans.
La durée de vie (stockage avant utilisation + durée d’utilisation) est limitée à 15 ans.

La corde doit être réformée au plus vite :
- si elle a retenu une chute.
- si à l’inspection l’âme apparaît endommagée.
- si la gaine apparaît très abîmée.
- si elle a été au contact de produits chimiques dangereux.
- s’il y a un doute sur sa sécurité.
:


Durée de vie des cordes dynamiques et des cordelettes Beal

• Durée de vie = durée de stockage avant première utilisation + durée d’utilisation.
• La durée de vie dépend de la fréquence et du mode d’utilisation.
• Les sollicitations mécaniques, les frottements, les U.V. et l’humidité dégradent peu à peu les propriétés de la corde.
• Noter qu’à l’usage, une corde grossit donc perd jusqu’à 10% de sa longueur.
• Durée de stockage : dans de bonnes conditions de stockage, ce produit peut être entreposé pendant 5 ans avant première utilisation sans affecter sa future durée d’utilisation.
• Durée d’utilisation :
- utilisation quotidienne et intensive : 1 an
- utilisation hebdomadaire et intensive : 2 ans
- utilisation quotidienne en saison et d’intensité moyenne : 3 ans
- utilisation hebdomadaire en saison et d’intensité moyenne : 5 ans
- quelques utilisations dans l’année d’intensité moyenne : 7 ans
- utilisation très occasionnelle de faible intensité : 10 ans.

Attention : Ce sont des durées d’utilisation indicatives.
Une corde peut être détruite à sa première utilisation.
C’est le contrôle qui détermine si le produit doit être mis au rebut plus vite.
Entre les utilisations, un stockage approprié est essentiel.
Le temps d’utilisation ne doit jamais dépasser 10 ans.
La durée de vie (stockage avant utilisation + durée d’utilisation) est limitée à 15 ans.

• La corde doit être réformée au plus vite :
- si elle a subi une chute conséquente, de facteur proche de 2.
- si à l’inspection l’âme apparaît endommagée.
- si la gaine apparaît très abîmée.
- si elle a été au contact de produits chimiques dangereux.
- s’il y a un doute sur sa sécurité.

 

 

 

 

 

 

 


Voir les commentaires

CASQUES

24 Avril 2011, 19:38pm

Publié par VASSEUR SANDRINE

CASQUE


 



 
ALVEO est un nouveau casque léger avec mousses de confort. L’absorption des chocs est réalisée par déformation de la coque interne en polystyrène expansé.
Le système de réglage CenterFit assure le centrage du casque sur la tête et une préhension optimale.

Le modèle ALVEO BEST :
Répond aux exigences de protection contre les chocs de la norme EN 397 et de la norme EN 12492. Il répond également aux exigences d'isolement électrique de la norme EN 397 et de la norme EN 50365 et aux exigences facultatives de la norme EN 397 concernant la projection de métaux en fusion, la déformation latérale et l'utilisation à basses températures.

Le modèle ALVEO VENT :
Répond aux exigences de protection contre les chocs de la norme EN 397 et de la norme EN 12492. Il répond également aux exigences facultatives de la norme EN 397 concernant la déformation latérale et l'utilisation à basses températures.

Plus d'info sur

http://www.petzl.fr/​ALVEO

 



La nouvelle gamme de casques VERTEX propose des casques confortables pour les travaux-en-hauteur et le secours. Les deux molettes de réglage du système CenterFit permettent d'ajuster très facilement le casque, y compris avec des gants, tout en assurant un centrage parfait du casque sur la tête. La jugulaire et la boucle de fermeture sont conçues de manière à limiter le risque de perdre le casque en cas de chute.

VERTEX BEST :
Satisfait aux exigences de protection contre les chocs de la norme EN 397 et de la norme EN 12492. Satisfait aux exigences d'isolement électrique de la norme EN 397 et de la norme EN 50365.
Satisfait aux exigences facultatives de la norme EN 397 concernant la projection de métaux en fusion, la déformation latérale et l'utilisation à basses températures.

VERTEX VENT :
Satisfait aux exigences de protection contre les chocs de la norme EN 397 et de la norme EN 12492. Satisfait aux exigences facultatives de la norme EN 397 concernant la déformation latérale et l'utilisation à basses températures.

VERTEX ST :
Satisfait aux exigences de protection contre les chocs de la norme EN 397 et de la norme EN 12492. Satisfait aux exigences d'isolement électrique de la norme EN 397 et de la norme EN 50365.
Satisfait aux exigences facultatives de la norme EN 397 concernant la projection de métaux en fusion, la déformation latérale et l'utilisation à basses températures.

Plus d'info sur

www.petzl.com/​VERTEX



 

 
Nouveau casque E-MAN dédié aux électriciens
 

 
Contre les dangers des arcs électriques provoqués par les courts-circuits : le casque E-MAN assure aux électriciens une sécurité totale !
Le casque E-MAN a été spécifiquement conçu pour la protection des électriciens industriels : installation, entretien et maintenance des réseaux électriques.
Il est doté d’une visière entièrement rabattable évitant tout risque d’accrochage et d’une « Crash Box » ; innovation permettant l’absorption des chocs.
D’une ergonomie remarquable, le casque E-Man est également adapté aux attentes de l’industrie chimique ou de la métallurgie.
Visière rabattable
La visière est en polycarbonate injecté de 2 mm d’épaisseur, avec traitements anti-rayure et antibuée. Elle protège contre les risques spécifiques des arcs électriques générés par les courts-circuits ; flashs UV, étincelles et/ou gouttelettes de métal en fusion consécutifs à l’explosion. L’exceptionnelle résistance du polycarbonate permet d’utiliser ce casque à visière dans d’autres secteurs d’activité tels que la chimie et la métallurgie.
De grande taille, la visière englobe et protège tout le visage, menton compris.
Véritable pare-visage panoramique, cette visière offre protection, confort et visibilité exceptionnels.
D’un doigt, la visière s’escamote rapidement en coulissant totalement dans le casque. Cela supprime les risques d’accrochage que l’on peut rencontrer avec les visières à relever et qui sont alors sources d’accidents.
Casque ABS avec « Crash Box »
Un système d’éléments coulissants les uns par rapport aux autres forme une crête d’absorption des chocs remarquablement efficace. L’énergie cinétique du choc est largement absorbée grâce à la structure de la « Crash Box ».
La coiffe, réglable, est en textile afin d’offrir un plus grand confort, même pour un port de longue durée.
Normes
Le casque E-MAN est conforme aux normes suivantes :
  • EN 397 : Protection de la tête (absorption des chocs, résistance à la pénétration, à la flamme, à la projection de métal en fusion, isolement électrique).
  • EN 50365 : Casque électriquement isolant pour utilisation sur installations à basse tension (jusqu’à 10 000 Volt).
La visière est conforme aux normes suivantes :
  • EN 166-B8 : Protection des yeux, résistant à un impact à énergie moyenne, contre les risques d’arc électrique produit lors d’un court circuit.
  • EN 170 : Protection individuelle de l'oeil - Filtres pour l'ultraviolet.
Source : INFIELD SAFETY
 


Mise à jour : 24/04/2011

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 > >>