Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Glissage, chute au sol

5 Septembre 2009, 19:04pm

Publié par VASSEUR SANDRINE

RISQUE DE CHUTE, RISQUE DE GLISSAGE


 
Nouvelle documentation émise par la CRAM réf. R462 :
 

Bien choisir les revêtements de sol lors de la conception/rénovation/extension des locaux de fabrication de produits alimentaires

Lien direct pour le consulter


MàJ : 16/11/2012
FT93

 
NORMES TECHNIQUES

 

-         Norme XP P 05 010 – Revêtement de sol – Détermination de la résistance à la glissance au moyen du plan incliné

 

-         Norme XP P 05-011 – Revêtement de sol – Classement des locaux en fonction de leur résistance à la glissance

 






Exemple : MAGAZIN GRANDE SURFACE

Même si l’accidentologie est faible dans les magasins au regard de leur fréquentation, le risque de chute par glissade sur le sol ou pour toute autre cause est l’une des principales sources d’accident des clients. Le recensement des accidents montre qu’ils surviennent plus fréquemment dans certaines zones du magasin dites sensibles. Néanmoins toute la surface de vente est concernée et toutes les formes de commerce.

Ces informations ont pour objet d’informer les dirigeants de magasins sur les causes des accidents, sur les zones les plus sensibles justifiant une vigilance prioritaire, et sur les mesures de prévention utiles.

Nous nous sommes concentré sur les causes d’accidents liées au fonctionnement quotidien du magasin étant entendu qu’il ne faut pas perdre de vue les risques liés aux infrastructures du magasin. Ainsi, même si un point de vente présente à l’ouverture les meilleures conditions de sécurité, son fonctionnement au long de la journée et les nombreux passages tendent inévitablement à la dégradation de ces conditions.

ce "guide" s’inscrit donc en complément des normes de qualité et de sécurité des revêtements de sols et vise à définir une série de bonnes pratiques à mettre en œuvre pour renforcer la sécurité des clients.

LES CAUSES D’ACCIDENT

Les chutes par glissades et les chutes de plain pieds représentent environ 50 % des accidents survenant sur les lieux de vente.

Les clients chutent pour des raisons d’ordres multiples:

1) Les chutes liées à la glissance des sols.

-         sol humide ou rendu glissant à la suite du renversement d’un produit de denrées alimentaires, de liquides techniques, d’hydrocarbures ou huiles.

-         passage d’une zone à une autre présentant des natures de sol différentes.

2) chutes de plain-pied liées à la présence d’obstacles fixes ou abandonnés

-         encombrement des allées, exposition de produits au sol, podium en saillie

-         tapis soulevés, moquette en mauvais état

-         utilisation négligée du matériel de manutention

3) chutes de plain-pied liées à des ruptures de niveau.

-         Présence d’un dénivellation, d’une marche

-         sols abîmés, carreaux cassés

4) chutes liées à un défaut de signalétique

-         éclairage insuffisant

-         signalétique insuffisante en ce qui concerne des besoins d’information permanents ou des mises en garde ponctuelles.



 

LES ZONES SENSIBLES

Certaines zones du magasin sont plus que d’autres sujettes au risque de glissance des sols. Ce risque est généré par la présence d’éléments liquides répandus sur le sol ou par la présence d’éléments solides tombés au sol et présentant la caractéristique d’être glissants : feuilles de salades, noyaux, radis…

 

Le risque peut aussi être lié au passage d’une zone à une autre présentant une différence de nature des sols. C’est le cas de l’entrée du magasin. Le risque est accru par temps de pluie ou de neige ou verglas

 

Les principales zones à risque sont les suivantes :

-         L’entrée du magasin : le risque se situe au passage des portes d’entrée, le revêtement spécifique à cette zone peut aussi être plus glissant, notamment lorsque le temps est humide ;

-         rayon fruits et légumes : le risque est lié aux salissures du sol par présence de déchets végétaux sur lesquels les clients glissent

-         rayon poissonnerie : le risque est lié à aux bancs de glace présents sur ce rayon et susceptible d’entretenir l’humidité des sols

-         zone extérieure du magasin (parking, station service)

-         zone d’accès aux réserves

-         zone jardinage, bricolage, animalerie


 

Même si ces rayons présentent un risque plus sensible, il ne faut pas exclure l’existence de risque de glissance en ce qui concerne les autres zones du magasin ou ses alentours.

 Les risques de chutes de plain-pied concernent tout le magasin.


 

LA PREVENTION ET LES BONNES PRATIQUES

 

La prévention des risques de glissades ou chutes des clients comporte des mesures d’ordre général qui concernent l’ensemble du magasin.

1) L’efficacité de la prévention est liée à la rapidité des interventions et à la permanence d’une veille.

-         En fonction de la taille du magasin et de son organisation, un responsable de la sécurité des clients sensibilisé sur ce risque est désigné. Le chef du rayon peut être  un échelon d’intervention adapté pour cette mission. A défaut tout le personnel présent est chargé d’exercer cette vigilance  Il vérifie l L’état et la propreté des sols sont vérifiés à plusieurs reprises au long de la journée. Les vérifications ont une cadence régulière adaptée à la fréquentation du magasin et sont plus rapprochées aux périodes d’affluence.

-         Des modalités d’intervention sont prévues pour répondre rapidement aux incidents ponctuels.

2) Cette attention est complétée par une signalétique des risques :

-         les zones présentant un risque durable sont signalées par un panneau mettant en garde les clients contre un risque précis (ex : attention à la marche)

-         les risques de glissades reliés à un événement sont signalés par un panneau adapté et apposé lorsque le risque est élevé (ex jour de pluie à l’entrée du magasin).

-         les zones glissantes suite à un déversement de liquide ou à la casse d’objets solides sont balisées jusqu’à intervention du personnel et remise en état des sols.

 

3) Le nettoyage fait l’objet d’un soin particulier.

-         le nettoyage  effectué à la suite de la casse de produits solides ou au renversement de liquide intervient rapidement ou, à défaut, fait l’objet d’un balisage alertant les clients sur le risque.  La zone nettoyée fait l’objet d’une signalétique spécifique si elle demeure humide après nettoyage. ce n’est pas le cas l’espace humide est balisé et interdit d’accès aux clients.

-         Le nettoyage habituel par autolaveuse, lorsqu’il a lieu en présence du public, est effectué par du personnel ayant fait l’objet d’une formation ou une sensibilisation« sécurité ».

 

4) Une prévention spécifique est mise en place dans les zones à risques.

 


EVENEMENTS à venir

....

Pages

Archives

Liens

TAD18 sur pinterest

Theme: Delicate © 2012 - Hébergé par Overblog