Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

NORMES SPECIFIQUES AUX CORDES

16 Juillet 2007, 19:31pm

Publié par VASSEUR SANDRINE


RAPPEL : Unité de mesure de la force de choc :

Le KiloNewton : kN

1kN ≈ 100 kg force

 

 

Cordes dynamiques : Le référentiel technique = norme EN 892

Nombre de chutes de chutes : Pour satisfaire aux normes, la corde dynamique doit résister au moins à 5 chutes successives de facteur 1,77. Le nombre de chutes avant rupture diminue à l’usage, et celui indiqué sur la notice ne doit pas être supérieur au moins bon résultat trouvé après 3 essais au laboratoire. Une corde à nombre de chute élevé assurera donc votre sécurité plus longtemps.
Force de choc : Pour une corde à simple, la norme EN-892 impose une valeur maximale de 12kN lors de la première chute facteur 1,77 avec une masse de 80kg, comme pour la corde jumelée (12kN également pour 80kg) mais sur 2 brins. Pour une corde à double, la force de choc doit impérativement être inférieure à 8kn en facteur 1,77 avec une masse de 55kg.  La force de choc donnée sur la notice ne doit pas être inférieure au moins bon résultat trouvé par le laboratoire à l’issue des 3 essais standards. À noter que la force de choc de la corde augmente au fur et à mesure des chutes.
Allongement dynamique : C’est la mesure de l’allongement de la corde (≤40%) lors de la première chute (avec 80kg pour une corde à simple, 55kg pour une corde à double et 80kg sur deux brins pour une corde jumelée).
Diamètre et poids : Les cordes de fort diamètre ont généralement une plus grande durée de vie. Toutefois, elles sont plus lourdes et moins agréables à utiliser. Dans les voies où le poids et la fluidité sont importants, il est préférable de choisir une corde plus fine. La performance globale d’une corde peut être considérée comme un rapport entre son poids et ses performances dynamiques.
Glissement de la gaine : L’âme et la gaine de la corde sont deux composants indépendants qui ont tendance, si la construction n’est pas soigneusement étudiée, à se désolidariser et à glisser l’un par rapport à l’autre. La gaine se déforme alors peu à peu sous l’effet du système d’assurage créant une zone molle autour de l’âme et un gonflement ponctuel : “l’effet chaussette”. Ce phénomène entraîne une usure plus rapide, notamment en utilisation intensive ou moulinette, ainsi qu’un risque de blocage dans le descendeur ou l’appareil d’assurage. À noter que le risque de glissement de gaine est fortement augmenté par l’humidité.

Cordes semi-statiques : Le référentiel technique = norme EN 1891

Résistance statique :Il s’agit de la force sous laquelle la corde se rompt lorsqu’elle est soumise à une traction lente. Les cordes de type A doivent résister au moins à 22kN, celles de type B au moins à 18kN.
Résistance statique avec nœud en huit :La corde étant terminée avec un nœud en huit, elle doit résister pendant 3 minutes à une charge de 15kN s’il s’agit d’une corde de type A, et de 12kN pour une corde de type B.
Nombre de chutes :C’est le nombre de chutes (facteur 1) minimum qu’est capable d’encaisser une corde avant de casser. Le nombre de chutes est déterminé à l’aide d’un dispositif qui reproduit une chute de facteur 1, les terminaisons de la corde étant des nœuds en huit. La corde subit des chocs à intervalle de 3 minutes et doit résister à 5 chutes successives avec une masse de 100kg pour les cordes de type A, et de 80kg pour les cordes de type B.
N.B. : Le facteur de chute est le rapport entre la hauteur de chute d’une personne et la longueur de corde utilisée.
Force de choc :Il s’agit de la force qui se transmet à une personne, au mousqueton et au point d’amarrage lors d’une chute. La force de choc communiquée dans le tableau des performances est celle obtenue lors d’une chute de facteur 0,3 avec une masse de 100kg pour les cordes de type A et de 80kg pour les cordes de type B.
Allongement statique :Il s’agit de l’allongement que subit la corde entre une charge de 50kg et une charge de 150kg. Il ne doit pas dépasser 5% pour une corde semi-statique.
Retrait à l’eau :Il s’agit du pourcentage de retrait que subit une corde lorsqu’elle est plongée dans l’eau pendant 24h avant sa première utilisation.
Rétraction de la corde : Avant toute utilisation d’une corde semi-statique (en poupée ou en bobine), il est nécessaire de rétracter la corde pour obtenir sa longueur exacte :
Pour cela, il est nécessaire de tremper la corde dans l’eau tiède, puis de la faire sécher. (il est préférable de tremper et de sécher les cordes directement sur la bobine, lorsque cela est possible).

CORDELETTES : Le référentiel technique = norme EN 565

 

Définition cordelette (selon l’EN 564):

Corde constituée d’une âme et d’une gaine ayant un diamètre de 4 à 8 mm, destinée à supporter des efforts, mais non destinée à absorber de l’énergie.
 

Résistance minimale exigée par la norme en fonction du diamètre :

Diamètre (mm)
Résistance Minimale (Kg)
4
320
5
500
6
720
7
980
8
1280
 

La masse par unité de longueur, le numéro de lot de production ainsi que l’année de fabrication doivent être mentionnées sur la notice ou sur l’emballage de série.

 

Marquage :

L’emballage de série des cordelettes doit comporter les informations suivantes :
- Le terme « cordelette » et le numéro de la norme EN 564
- Le nom ou la marque du fabricant
- Le diamètre
- La résistance garantie par le fabricant


LES NORMES DES CORDES SUIVANT BEAL :  Informations non exhaustives, une formation technique est indispensable.

 

 

Voir les commentaires

LEGISLATION EPI : histoire de decrét

2 Juillet 2007, 17:07pm

Publié par VASSEUR SANDRINE


QU'EST CE QU'UN DECRET ?

Les décrets portent sur la réglementation générale en matière de sécurité.
Ces dispositions sont obligatoires.


Quelle est LA RÉGLEMENTATION pour réaliser des travaux temporaires en hauteur ?


Retrouvez également notre FOIRE AUX QUESTIONS déjà posées par nos clients et visiteurs du site sur ce thème



RAPPEL HISTORIQUE (cliquer sur l'image ci-dessous) : http://uplofile.free.fr/rep5/31068400aquila-f39_rappel-historique.pdf

Lire également : LES DIRECTIVES EUROPEENNES

ainsi que : LE CODE
DU TRAVAIL

LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION


Décret 2004-924 du 1er septembre 2004 relatif à l'utilisation des équipements de travail mis à disposition pour des travaux temporaires en hauteur


Circulaire DRT 2005/08 du 27 juin 2005 à propos de la mise en oeuvre du décret du 1er septembre 2004 et de l'arrêté du 21 décembre 2004


R408 de la CNAMTS qui fait suite au décret n° 2004-924 sur le travail en hauteur

Les Textes intégraux sont disponibles sur le site LEGIFRANCE



La règlementation ne donnant pas de définition du travail en hatueur, c'est au chef d'établissement , responsable de la santé et de la sécurité de ses salariés, de rechercher l'existence d'un risque de chute en hauteur en procédant à une évaluation exhaustive des risques. Il se conforme ainsi à l'un des principes généraux de prévention énoncé dans l'article L230-2 du code du travail.

Le travail en hauteur peut désigner plusieurs situations de travail, résultant de leur emplacement ( toitures, passerelles, charpentes, .... ) ou de l'utilisation de certains équipements ( échelles, échafaudages, plateformes de travail, ...).

Pour que le travail en hauteur soit exécuté en sécurité, l'entreprise doit impérativement privilégier la protection collective sur la protection individuelle.

Sécurité des Personnes Travaillant en Hauteur

Trois phases doivent être considérées en ce qui concerne la sécurité des personnes travaillant en hauteur.

1. Eliminer le risque
Placez le système et les équipements à des emplacements sécurisés où il n'y a pas de risque de chute.

2. Supprimer le danger
Prévoyez un parapet ou un garde-corps pour éliminer le risque de chute.

3. Protéger le travailleur
Acceptez le fait que l'environnement présente un risque de chute à partir d'une position haute, et donc protégez le travailleur par un système antichute ou de retenue de chute.


D'une manière générale : La priorité doit être donnée aux équipements de protection collective.

Toute la législation sur le site :http://www.legifrance.gouv.fr/

Site du ministère d
e l'emploi: http://www.sante-securite.travail.gouv.fr/

Site de l'OPPBTP :http://www.oppbtp.fr/

Site de l'INRS : http://www.inrs.fr

Toutes les normes sont en vente à l'AFNOR. http://www.afnor.fr

Voir les commentaires